Quels sont les différents styles d’épilation du maillot et comment éviter la douleur ? - UNY

Ahhh l’épilation du maillot… Un moment souvent redouté car parfois douloureux.

Mais l’avantage, c’est qu’on peut s’adonner à toutes sortes de fantaisies et de styles ! Si vous êtes en manque d’idées, en voici :

Le maillot classique

Si vous souhaitez rester classique, ou que vous vous épilez à cet endroit pour la toute première fois, le maillot classique est fait pour vous ! Il est aussi idéal pour celles et ceux qui n’ont pas le temps ou qui sont débutants ! En effet, c’est le style le plus rapide à réaliser. Le maillot classique consiste simplement à retirer les poils qui dépassent de votre sous-vêtement (c’est-à-dire au niveau de l’aine et au-dessus du pubis.)  

L’échancré

Le maillot échancré est parfait si vous souhaitez garder vos poils tout en voulant qu’ils soient ordonnés. Il est légèrement plus prononcé que le maillot classique car on se débarrasse des poils qui contournent le maillot, intérieur et extérieur. Le résultat forme un joli triangle. Rapide, Efficace.

Le ticket de métro ou « maillot américain »

Bien qu’il fasse très 70s, le ticket de métro a toujours la cote ! Ici, les poils sur le haut et les côtés du pubis ainsi que ceux situés autour des grandes lèvres (sur et autour des bourses pour messieurs) sont épilés ou rasés. Il ne reste donc plus que des poils au centre du pubis formant un rectangle, d’où son nom « ticket de métro ». Cette épilation semi-intégrale est parfaite si vous souhaitez ne plus vous soucier de vos poils qui dépassent, tout en en gardant un peu. En plus, il est facile à entretenir !

Le maillot brésilien

Après l’Amérique du Nord, nous atterrissons au Brésil ! Ce style est assez proche du ticket de métro. On ôte les poils situés au-dessus et sur les côtés du pubis ainsi que ceux sur et autour des grandes lèvres/bourses.  La seule différence : les poils restants forment un petit triangle (la pointe du triangle s’arrêtant au-dessus de la vulve ou du pénis). En bref, tous les poils sont enlevés excepté cette petite section au centre du pubis. Sambaaaa !

L’intégral

L’épilation intégrale du maillot fait de nombreux adeptes car c’est le style le plus radical ! Si vous ne pouvez pas voir vos poils, c’est ce qu’il vous faut ! Tous les poils sont arrachés, sans exception, même ceux du sillon inter-fessier (SIF) ! Attention, si vous ne voulez pas que l’on touche à votre SIF, vous pouvez le notifier à l’esthéticienne. Rien n’est obligatoire ! Si vous le faites par vous-même, sachez que le maillot intégral est long et difficile à réaliser, car il faut épiler/raser tous les recoins : vous vous retrouverez parfois dans des positions assez farfelues (un peu de yoga ça ne fait pas de mal) ! Vous vous en doutez, le maillot intégral est donc le plus difficile à entretenir.

Le « bumkini » ou « french wax »

Le bumkini est assez similaire à l’épilation intégrale, mais pas aussi radical ! Tous les poils au-dessus et sur les côtés du pubis disparaissent. Néanmoins, on ne touche pas à ceux situés autour des grandes lèvres/bourses ni ceux à l’arrière (le fameux SIF).

Quelques techniques pour atténuer la douleur durant l’épilation

1.      Exfoliez !

Exfoliez la zone à épiler 1 fois par semaine avec un gommage doux. Vous vous débarrasserez des peaux mortes et votre peau sera plus nette ! Attention, le maillot est une zone sensible, choisissez un gommage doux et naturel (évitez les gros grains qui agresseraient votre peau). Autre avantage, l’exfoliation prévient l’apparition de poils incarnés !

2.     Détendez-vous

Avant d’arracher la bande de cire dans le sens inverse des poils, inspirez profondément. Une fois la bande retirée d’un coup sec, expirez par la bouche et appuyez avec votre main (propre !) sur la zone qui vient d’être épilée pour atténuer la douleur. Vous pouvez aussi créer une ambiance propice à la détente en écoutant votre musique préférée. Plus vous êtes contracté(e), plus ça fera mal ! Pour en savoir plus sur comment rendre ce moment plus agréable, cliquez ici.

3.     Épilez-vous l’après-midi

Saviez-vous que notre seuil de douleur est à son maximum entre 15 et 17h ? Eh oui, on pleine digestion, votre corps sécrète des endorphines, hormones du bien-être et du sommeil. Entre 15 et 17H, c’est le meilleur moment pour se faire épiler ou s’épiler soi-même sans trop souffrir !

4.     Évitez le café et l’alcool

Les stimulants présents dans la caféine augmentent notre sensibilité. L’alcool a le pouvoir d’anesthésier la douleur, mais il est plutôt conseillé de faire l’impasse sur l’apéro avant une séance d’épilation. Tout comme la caféine, l’alcool augmente notre sensibilité. Il a aussi un effet déshydratant. Des poils déshydratés vous assurent une épilation douloureuse car ils s’accrochent davantage à leurs follicules pileux. Rassurez-vous, l’apéro est autorisé après la séance, en toute modération bien-sûr !

5.     La longueur de vos poils compte !

Si vous vous épilez à la cire, la taille de vos poils doit être d’environ 4 à 6 millimètres (pour vous repérer, c’est à peu près la taille d’un grain de riz). Si vos poils sont trop courts, l’épilation risque de ne pas être un succès car la cire aura du mal à les arracher. Au contraire, si vous poils sont trop longs, ça va piquer ! S’ils sont trop longs, coupez-les un peu à l’aide d’une paire de ciseaux désinfectée ou l’esthéticienne le fera pour vous.

Nos conseils :

  • Il est préférable de laisser le ticket de métro, le maillot brésilien et l’intégral aux mains de professionnels. Ces styles requièrent une bonne dextérité et traitent des zones très sensibles (près des lèvres, l’entrée du vagin, les testicules et le SIF si vous le faites aussi).
  • Les autres styles comme le maillot classique, l’échancré et le bumkini sont plus simples à réaliser, vous pourrez donc facilement les reproduire. 

Et voilà, vous êtes maintenant incollables sur les différents styles d’épilation du maillot ainsi que les techniques pour atténuer la douleur ! Si vous le faites par vous-même, n’oubliez pas de vous munir d’un miroir et assurez-vous d’avoir un bon éclairage !

Article par Manon Antoine.
Photo : The Landing Strip, 2018, @mariussperlich

 

 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Shop now

You can use this element to add a quote, content...